Accueil > A la Une

Comment un anticorps de chameau neutralise le virus de la vigne

par lioudmila - publié le

Bernard Lorber et Claude Sauter co-signent avec leurs partenaires du consortium ANR-COMBiNiNG (ANR-14-CE19-0022) un article dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, USA,
décrivant la neutralisation du virus du court-noué de la vigne ou Grapevine fanleaf virus (GFLV). Ce travail collaboratif impliquant plusieurs instituts du CNRS (IBMP, IGBMC, IBMC, CBS), le centre INRAE de Colmar et l’Université de Bruxelles, révèle la structure atomique par cryo-microscopie électronique d’un complexe entre le GFLV, pathogène majeur de la vigne, et un fragment d’anticorps de camélidés communément appelé nanobody. La connaissance de cette structure permet de mieux comprendre la façon dont le nanobody agit pour neutraliser le virus dans la plante et révèle le mécanisme de contournement impliquant des mutations en surface du virus.

Référence : Structural basis of nanobody recognition of grapevine fanleaf virus and of virus resistance loss. Orlov I, Hemmer C, Ackerer L, Lorber B, Ghannam A, Poignavent V, Hleibieh K, Sauter C, Schmitt-Keichinger C, Belval L, Hily J-M, Marmonier A, Komar V, Gersch S, Schellenberger P, Bron P, Vigne E, Muyldermans S, Lemaire O, Demangeat G, Ritzenthaler C, Klaholz BP. PNAS 19 mai 2020

En savoir plus : Quand la biologie structurale visualise comment un Nanobody neutralise un virus de plante !

Contacts : Bernard Lorber et Claude Sauter

Figure : Complexe GFLV : nanobody visualisé par cryo-microscopie électronique (image B. Klaholz, IGBMC)